Home » 2 - COIN DETENTE » . Jours d’Histoire » Louis XVI guillotiné, ou quand la royauté perd la tête.

Quand la royauté perd la tête : Louis XVI guillotiné Louis XVI, Petit-fils de l’éminent Louis XV,  devient roi des Français le 10 mai 1774, et le restera jusqu’à son arrestation le 4 septembre 1791, qui mènera à son exécution puis à la fin de la monarchie de droit divin en France.

Louis XVI roi des Français

Louis XVI, né Louis-Auguste de France, appartient à la prestigieuse famille des Bourbons. Par conséquent, celui que l’on a surnommé « Louis le Capet » est un héritier des valeurs de l’Ancien Régime, de la royauté, mais il aura marqué son règne de diverses manières.

En effet, Louis XVI est bien connu pour avoir été un personnage « simple », fasciné par le fonctionnement des serrures (selon certaines rumeurs persistantes).
Certains ont même poussé la critique en parlant d’un « Roi idiot ». Malgré tout, les dix-sept années de règne de ce Roi de France seront marquées par de nombreuses réformes et évènements, dont bien évidemment, la Révolution française.

La fin d’un Roi et de la royauté

À la fin du XVIIIe siècle, la France est affaiblie. La conjoncture est loin d’être favorable à Louis XVI : on peut même dire que c’est ce qui a entraîné sa chute. Non seulement les réformes de l’Assemblée provoquent des pénuries dans les campagnes, mais encore la montée des revendications, dirigées contre le régime monarchique (dit « des privilèges »).

La Révolution française éclate en 1789 : le 14 juillet, c’est la prise de la Bastille, le 4 août, l’abolition des privilèges, décision prise en accord avec le Roi Louis XVI. On voit bien un désir de satisfaire les populations, mais ces efforts se révèleront vains.

Le procès, la sentence de Louis XVI

  • L’arrestation de Louis XVI

En effet, malgré ces « gestes », ces signes encourageants, la Révolution ne faiblit pas, mais s’intensifie. Après avoir signé tels ou tels accords, après avoir accepté la nouvelle Constitution, Louis XVI, finit par s’enfuir le 20 juin 1791, avec sa famille, dans le but d’échapper aux révolutionnaires.

Le jour suivant, c’est la fameuse arrestation de Varennes. Dans le même temps, cette tentative ne contribue qu’à renforcer la volonté de renverser la royauté, ce qui, avec le recul, a sans doute précipité son procès et les conséquences qui en ont découlé.

  • Louis XVI guillotiné

La première séance pour évoquer Louis XVI, par ailleurs jugé comme un homme ordinaire (« le Citoyen Capet ») a lieu le 15 janvier 1793. Les trois jours qui suivront seront un concentré de débats, de délibérations, menant à la décision suivante : Louis XVI est condamné à mort, par décapitation. L’échéance est fixée pour le 21 janvier 1793 : le dernier Roi de France n’aura que quelques jours pour dire adieu à sa famille, pour se confesser et se préparer à mourir.

Selon les sources, Louis XVI aurait d’une part fait preuve d’une grande dignité, une fois rendu Place de la Révolution et, d’autre part, on aurait ri, puisqu’il aurait fallu s’y prendre à plusieurs reprises pour lui trancher nettement le cou.

Quels que soient les faits, une chose resta certaine : Louis XVI, héritier de la maison Bourbon, s’éteigne en même temps que la monarchie de droit divin, que la royauté en France, en même temps que les privilèges et laissait place à une nouvelle ère, qui sera marquée par la volonté de renouer avec les droits de l’homme.

signature

 

x




Enregistrée à la CNIL sous le numéro 1635454. Vos données restent confidentielles

About

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Image hébergée par servimg.com
 

     Nom *   

Enregistrée à la CNIL sous le numéro 1635454. Vos données resteront confidentielles
 

Tout pour le plus grand plaisir de vos animaux!

Anniversaire zooplus.fr