Home » 2 - COIN DETENTE » . Un peu d’Histoire » Les cachotteries de l’opéra Garnier

Fleuron de l'urbanisme haussmannien, l'opéra Garnier s'est installé dans la capitale comme un monument de premier plan.Fleuron de l’urbanisme haussmannien, l’opéra Garnier s’est installé dans la capitale comme un monument de premier plan. Il s’est ainsi fait connaître pendant près d’un siècle sous l’appellation d’Opéra de Paris.

L’opéra Garnier serait bâti sur de l’eau

Malgré la notoriété de l’opéra Garnier pour lui-même, c’est une œuvre littéraire qui a participé à sa popularité. En effet, le fameux livre de Gaston Leroux, Le fantôme de l’opéra, en fait la scène de son récit.
Et en plus d’entourer le lieu d’un halo de mystère, le livre véhicule une légende qui s’est attachée à l’opéra et perdure aujourd’hui : l’existence d’un lac, secret, sous les fondations du bâtiment, qui se constituerait au grès des flots d’une rivière souterraine, la Grande-Batelière. Cette croyance ferait du neuvième arrondissement de Paris, quartier du monument, une sorte de mini-Venise posée sur des eaux.

Les réalités de l’Opéra Garnier

Les deux idées qui sous-entendent cette légende sont aussi fausses l’une que l’autre. En fait de lac, il y a trois cuves sous le monument qui ne doivent rien à la nature. Elles furent en effet mises en place par l’architecte à l’origine du projet même, et sont donc artificielles. Leur raison d’être tient à deux phénomènes.

En premier lieu, les incendies étaient le fléau de ce genre de sites. Le Théâtre municipal de Nice, Le Peletier, le théâtre à Lille, et bien d’autres en témoignent. La présence d’eau directement à portée de main permettait de se prémunir d’une destruction totale en cas de dégâts dus au feu.

En second lieu, l’architecture de l’opéra avait besoin d’un équilibre en son centre qui nécessitait un aménagement particulier, auquel les cuves répondent.

De plus, la rivière dite de la Grande-Batelière existe effectivement. Du moins elle a existé en tant que rivière jusqu’à la fin de la période moderne (18ème siècle). Son circuit a depuis été progressivement utilisé en tant que canal d’évacuation des égouts, et ne peut donc être la source d’alimentation d’une vaste étendue d’eau. De toute manière, si la Grande-Batelière passe certes à proximité de l’opéra, elle ne passe absolument pas en dessous, distante tout de même du lieu de plus d’une centaine de mètres.

Aujourd’hui, l’étendue d’eau en dessous de l’opéra Garnier est encore efficiente, et l’on peut y accéder sans avoir recours à une péripétie digne d’Indiana Jones poursuivant un secret légendaire. Les amateurs de plongée le savent puisqu’il est possible d’y pratiquer ce sport, et la seule chose qui agite ces eaux actuellement sont les poissons qui y nagent, des carpes notamment.

 

signature

 


, ,

commentscomments

  1. société demenagement tunisie dit :

    Article vraiment très intéressent !
    Merci pour le partage.

  2. Ceccarelli dit :

    En effet,le livre de Gaston Leroux, repris dans le film de Joel Schumacher accrédite cette idée que l’Opéra abrite un lac souterrain.La légende est entretenue, me semble-t-il, par le fait que l’eau de Paris est entourée d’un halo de mystère et de préciosité. Je pense notamment aux réservoirs de Ménilmontant, gardés comme la banque de France, entourés de fils barbelés, ou encore des réservoirs de Montsouris inaugurés en 1874, et qui sont les plus vastes du monde. Paris est parcourue par les eaux, de bout en bout, alors il n’est pas étonnant que l’Opéra ait suscité les passions et l’imagination des auteurs!

    • Bernadette dit :

      Bonjour
      “Le lac souterain” sous l’opera est en realité composé de cuves en beton, remplies d’eau, que Charles Garnier, l’architecte, a fait construire pour servir de contre poid pour résister à la pression des eaux d’infiltration et ainsi mieux répartir les charges produites des bâtiments dans le sous-sol de qualité médiocre.
      Bernadette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

…………..
Enregistrée à la CNIL sous le numéro 1635454

Vos données restent confidentielles